[PROCESS} H264 et/ou MEPG4

18Aug07

© par Alynpier 30.05.07 http://www.macetvideo.com

Depuis qu’AppleTV est disponible, on a entendu à peu près tout et n’importe quoi à son sujet. Pas sûr d’ailleurs que tous ceux qui en aient parlé l’aient réellement testé sur une période suffisament longue pour s’en faire une idée précise… En ce qui me concerne, j’ai préféré attendre d’en faire le tour pour vous le présenter et vous dire ce que j’en pense. Installation, utilisation et contenus, avantages et inconvénients, ma conclusion n’est pas mitigée : mis à part sa capacité ridicule (32,84 Go pour être précis), cet AppleTV me comble entièrement, puisqu’il a dorénavant remplacé mon iPod 5G… devant ma télé. Au delà du simple baladeur audionumérique de ses débuts, l’iPod 5G (dit “video”) a permis de goûter à la video, mais il faut bien comprendre que la taille de l’écran sera toujours liée à celle de l’appareil… Dit comme ça, ça paraît idiot, mais les deux souhaits les plus souvent entendus sont “un appareil plus petit” et “un écran plus grand”. Inconciliable !

La seule solution était donc jusqu’à présent de brancher l’iPod sur une télé, d’une part pour profiter d’une image plus grande, et d’autre part pour partager à plusieurs son contenu. C’est ainsi que mon iPod avait pris place au salon, à côté de la télé, sur un Apple Universal Dock.

Seulement voilà, les limitations étaient nombreuses et très gênantes :

• aucune interface utilisateur, la zapette (Apple remote) réduite au réglage du volume, à l’arrêt/pause/avance et retour rapide, sans aucune possibilité de changer de clip, de revenir sur les menus, etc… Quand on a goûté à Front Row sur son Mac, on en rêvait !• les formats video sont également limités, ce qui fait que même sur une très bonne télé, on obtient une résolution peu satisfaisante.

• le branchement uniquement en analogique, via une prise Péritel ou des fiches RCA, et pour peu qu’on dispose d’un écran numérique, on se sent vite frustré.

• de plus, l’iPod nécessite une liaison physique au Mac pour se synchroniser. J’ai toujours pesté contre cet état de fait, à l’heure où le sans-fil se développe de plus en plus.

C’est très certainement sur ce genre de remarques qu’ont travaillé les ingénieurs d’Apple.De plus, le modèle média-économique mis en place par Apple dès le lancement de l’iPod a favorisé l’émergence de la solution AppleTV

Apple invente le couple iPod/iTunes;

2) iPod invente iTunes Music Store; en plus des iPods, Apple vend le contenu musical !

3) Apple fait évoluer iPod vers la video;

4) iTunes Music Store devient iTunes Store et s’ouvre aux autres médias;

5) Apple veut aussi vendre de la video, mais l’iPod est trop limité; AppleTV est né !

6) iPod évolue également de son côté en intégrant d’autres fonctions, et ça donne iPhone…

Sur AppleTV, toutes ces limitations de l’iPod ont été balayées, puisqu’on dispose de :

• une connexion numérique, via un câble HDMI (non fourni), sur un écran numérique,;

• un plus grand format, qui garantit une meilleure qualité;

• une véritable interface, accessible avec l’Apple Remote, permettant de parcourir la totalité des médias hébergés (photos, videos, musique, podcasts);

• une synchronisation automatique sans fil, via Airport;

Par contre, le modèle typiquement états-unien de video à la demande sera bien à la peine ici. En fait, je n’y crois pas du tout (!) et la seconde partie de cet article sera consacré aux contenus et à l’art et la manière de les faire… dans la droite ligne de tout ce qu’on avait déjà appris à faire pour l’iPod.

Installation

Pour mettre en route votre AppleTV, il suffit de suivre le mode d’emploi (succinct) ! Dans la boîte, pas grand-chose en plus de l’appareil lui-même : simplement le câble d’alimentation et la télecommande Apple Remote. Il vous faudra acheter un câble HDMI pour le relier à une télé numérique, assurant ainsi une connexion d’une qualité remarquable. Ils auraient quand même pu en mettre un !

1)brancher l’appareil sur la télé et le secteur; au bout de quelques secondes, un écran de bienvenue nous accueille;

2) on fait alors les choix de la langue et de la résolution télé; AppleTV recherche alors les réseaux disponibles;

3) on se connecte à son propre réseau (via son mot de passe), et la connexion s’établit;

4) AppleTV affiche alors un code à 5 chiffres à rentrer dans iTunes;

5) retour sur le Mac, iTunes affiche dorénavant AppleTV dans la liste des “APPAREILS” et demande le code de connexion; on le rentre et c’est terminé !

On a maintenant affaire à AppleTV de la même manière qu’un iPod. Dans son menu spécifique, nous allons pouvoir décider quels seront les contenus à synchroniser : Films, Émissions de télévision, Musique, Podcasts et Photos.

La première synchronisation

prend effectivement un peu de temps, mais c’est tout de même

logique. Compter environ 1 Go transféré toutes les 4

minutes (à la louche).

Premières impressions

Vous l’avez compris, c’est iTunes qui gère tout; pour enlever un titre

d’AppleTV, il faut le supprimer d’une liste gérée par la synchronisation de l’appareil. On pourrait vouloir le faire directement sur la télé, quitte à ce que iTunes le supprime ? De toutes manières, il existe une préférence qui permet de ne plus synchroniser un clip déjà lu.

La navigation est très aisée, la succession des menus permet tous les réglages, la télécommande répond bien. On retrouve enfin Front Row dans le salon !

Un appui prolongé sur la touche de validation de la

télécommande met l’appareil en veille. Comme il a

tendance à chauffer de manière importante, je pensais que la veille allait atténuer le phénomène. A priori, non, et donc, il manque un bouton ON/OFF qui permettrait d’éteindre complètement AppleTV. Il est tout à fait inutile de le laisser allumé en cas de non-utilisation.

L’accès à labibliothèque iPhoto se fait comme sur le Mac, par albums, par date, etc… Les diaporamas sont entièrement paramétrables en durée, transition, et musique d’accompagnement. La qualité – sur un écran numérique connecté en HDMI – est impressionnante !

En ce qui concerne Films et

Émissions de télévision, on notera la possibilité d’avance et retour très rapide (qui va s’accélérant, d’ailleurs) sur les fichiers diffusables. ce qui est très loin d’être le cas sur les quelques Divx que j’ai pu lire sur un lecteur compatible. Déjà, à ce stade, le MP4 d’Apple prend le pas sur les Divx divers, et la qualité de l’encodeur H264 fait le reste.

Ce qui nous amène tout naturellement à parler des contenus diffusables. Le modèle de vente en ligne applicable à la musique a fort peu de chance de trouver sa place dans la video, et ce d’autant moins en Europe, ne serait-ce que par l’offre réduite disponible. Il reste alors deux pistes à suivre : celle du Divx et celle de la fabrication personnelle de contenu. L’odeur de soufre qui entoure le Divx (format quasiment utilisé pour les seuls échanges illégaux) ne m’incite pas à penser qu’AppleTV puisse le supporter, tout du moins de façon officielle et légale. Ça n’est de toutes façons pour l’instant pas à l’ordre du jour.

Par contre (qui sait ?) peut-être verra t’on un de ces jours nos lecteurs DVD compatibles Divx prendre en charge le H264 ?

Fabrication personnelle de contenu

C’est ce qui nous intéresse leplus. En effet, soit pour la simple raison qu’on n’était pasdisponible au moment de la diffusion, soit parce qu’on tientégalement à conserver certaines émissions ou films, il est important d’enregistrer, d’encoder et d’archiver. C’est ce que je fais régulièrement avec des documentaires (animaliers, historiques), des spectacles, des séries (Guignols de l’info, Kaamelott, Caméra Café, C’est pas sorcier !, Un gars une fille, etc…) ou même des films, la liste est longue et variée.

Jusqu’à présent, je privilégiais le format DVD, parce que c’est le plus courant.

Puis je suis passé au Divx, pour le gain de place.

Maintenant avec AppleTV, je me rabats sur son format; ça n’est pas plus long à faire que le Divx, à poids égal la qualité est réputée meilleure, et le “tout-numérique” de mon système télé + AppleTV me donne encore cet autre avantage qualité, avec en plus la facilité de navigation à l’intérieur des fichiers, absente du Divx.

La fabrication de ces fichiers n’est pas très compliquée, plusieurs applications ont été récemment mises à jour pour prendre en compte ses spécificités.

J’ai retenu le freeware iSquint, qui permet à la fois un encodage rapide et de bonne qualité, ainsi que la possibilité de découper l’image, afin de lui appliquer une taille personnalisée. Ce qui sera utile dans bien des cas, pour par exemple supprimer des bandes noires en haut et en bas, couper des logos de chaînes disgracieux (attention aux sous-titres !), ou plus simplement modifier un film personnel filmé en 4:3 en un superbe 16:9 qui s’affichera sans aucune perte ni bande noire sur notre écran LCD…

Eh oui, ces écrans numériques sont tous au format 16:9 et notre “vieux” camescope filme encore en 4:3…

1) on commence avec un projet iMovie

Evidemment, une fois notre projet terminé, le plus simple est de l’exporter. Apple n’a pas cru bon de faire une mise à jour d’iMovie qui aurait vu s’ajouter AppleTV dans la barre de titres… Un oubli, certainement ? On y trouve bien l’iPod…On va donc être obligé de se rabattre sur “Quicktime/Réglages avancés” :

où figure la possibilté d’enregistrer la séquence vers AppleTV :

mais sans la moindre possibilité de réglage; uniquement “par défaut” et sans “Options”…Et, à l’arrivée, on a du “lourd” :

3387 kbps de débit, 8,7 Mo pour 20 secondes (1,53 Go de l’heure…), c’est beau, mais c’est un peu beaucoup.Par contre, en vision sur la télé, c’est vraiment impeccable !

Un mot également en ce qui concerne EyeTV, doté lui aussi d’une fonction directe d’export vers AppleTV, également non paramétrable, et qui donne à première vue un résultat identique à celui obtenu en export depuis Quicktime :

C’est d’ailleurs le lot de toutes les applis qui proposent cet export direct, qui se basent sur les capacités maximales de l’appareil.

Mais bon, c’est pas ce que je veux faire. Je veux pouvoir régler moi-même mes débits, la taille de mon image, et même la recadrer différemment. De manière à obtenir des cadrages personnels et des fichiers moins lourds, la plupart des fichiers traités n’étant pas destinés à être conservés dans une qualité “exceptionnelle”.

Et pour tout ça, j’ai trouvé le freeware iSquint.

Evidemment, ça ne prend pas un projet iMovie (!), on va donc tout d’abord l’exporter en “Quicktime/Haute Qualité”, ce qui nous donne un fichier .dv, qu’il n’y a plus qu’à glisser dans la fenêtre de iSquint :

Ne pas oublier de cocher les cases “Ajouter à iTunes” et “Encodage H.264”. Optimisation et Qualité n’ont pas d’effet puisque nous allons faire nos propres réglages grâce à l’onglet “Avancé”.

Je veux profiter du passsage de mon clip sur AppleTV pour le recadreren 16:9, en rognant en bas et en haut. Faisons un petit calcul; jeconserve ma largeur de 768 pixels et donc je devrais avoir (768/16)*9 =432 en hauteur. 576 Р432, il reste 144 que je r̩partis ̩galement, 72 en haut et 72 en bas; ce qui me donne :

De la même façon, les commentaires sur la taille et le débit ne concernent que l’iPod; ne pas en tenir compte.

Bien indiquer les valeurs de rognage, le format final et la fréquence (25). Pour les débits, 2000 pour la video et 128 pour l’audio paraissent tout à fait suffisants.

Avec ma liaison HDMI, je ne peux pas modifier le ratio d’image affichée, comme en analogique où là, je peux faire du 4:3, du 14:9, du 16:9, du Superzoom, Widescreen, etc… permettant d’adapter l’image à l’écran, en la déformant plus ou moins.

C’est pour ça que je dois impérativement m’approcher le plus possible du format 16:9, sous peine de voir s’afficher des bandes noires, soit sur les côtés, soit en haut et en bas.

Avec ces réglages, on obtient :

5 Mo pour 20 secondes, soit 900 Mo pour une heure, ou presque 5 heures sur un DVD. Seuls des essais avec des valeurs différentes (en plus et en moins) permettront à chacun de vous de déterminer ses propres valeurs acceptables en fonction du matériel utilisé et de la perception que vous en avez… Pour ma part, j’ai fini par me caler à 1800/128.

2) les autres formats

Ça va être bien plus rapide…En fait, notre projet iMovie nous a obligé à produire un fichier .dv lisible par Quicktime. Donc on peut s’attendre à ce que tout fichier lisible par QT pourra être traité de la même manière ! et c’est bien le cas.

Ça concerne évidemment tout ce qui est .mov, .avi, .mpg, .vob, etc…

Pour en revenir à EyeTV (par exemple), il sera nettement plus intéressant d’exporter notre fichier en MPEG et de le traiter ensuite avec iSquint. Gain de temps (export plus rapide), libération de EyeTV (ne peut prendre qu’une tâche à la fois), mode batch de iSquint (peut traiter une liste de fichiers – pratique pour la nuit…)

3) cas particulier du DVD

Les fichiers d’un DVD-Video ne pourront pas être traités directement de cette manière. Il s’agit ici d’un enregistrement effectué à partir d’un décodeur CanalSat sur un enregistreur DVD de salon.

Après copie du dossier VIDEO_TS sur le disque dur (via le Finder), il faudra tout d’abord ouvrir les VOB avec MPEG Streamclip.

Il sera alors même possible de faire de l’édition (couper le pubs et/ou récupérer une scène par exemple), avant de faire un “Enregistrer sous…” qui produira un fichier .vob entier (les VOB du DVD-Video sont tronçonnés en segments de 1 Go).

Très important, puisque nous allons faire du rognage d’image, prendre une photo de la fenêtre de MPEG Streamclip :

Nous allons ouvrir cette photo avec Photoshop (ou tout autre éditeur graphique à votre convenance), pour déterminer les valeurs de rognage.

Petit cours de recadrage

Je commence par recadrer la totalité de l’image (avec les bandes noires) en vérifiant bien les dimensions : 784 x 576

Puis je supprime la bande noire en haut et celle de gauche. Ma nouvelle dimension est alors : 767 x 497

Je continue par celles du bas et de droite. Dimension finale : 754 x 415

Ça nous donne :

• en haut : 576 – 497 = 79 • à gauche : 784 – 767 = 17

• en bas : 497 – 415 = 82

• à droite : 767 – 754 = 13

Les valeurs de rognages doivent être paires, et les dimensions finales divisibles par 16.

Nous allons donc enlever 80 en haut, 18 à gauche, 82 en bas et 14 à droite.

D’après nos calculs, le fichier fera alors : 784 – 18 – 14 = 752 de large et 576 – 80 – 82 = 414 en hauteur

Mais nous avons décidé de faire un fichier de 720 pixels de large. Pourquoi ? Parce que c’est la résolution horizontale originale…

Règle de trois : 752 par 414 font 720 par 396,3829787234… qui n’est pas multiple de 16. Le plus proche étant 400.

Nous avons donc tout ce qu’il nous faut, on rentre les valeurs, et c’est parti !

Et bien sûr, comme nos calculs sont justes, le résultat est impeccable; plus de bandes noires, image non déformée, et le format final étant quasiment dans un rapport 16:9 exact, le film s’affichera sur la totalité de l’écran :

Après cet essai de 20 secondes, on passe le film entier :

1 h 36 traitées en 2 h 53, on est dans un rapport de 1,8:1, ce qui reste somme toute très raisonnable, d’autant plus que iSquint permet le batch et qu’on peut donc ainsi lui faire traiter au moins 5 heures de film – à la maison – pendant qu’on est au boulot – à l’extérieur.Je précise que ma machine n’a rien d’un foudre de guerre, c’est un simple MacBook Intel Core Duo 1.83 avec 2 Go de RAM, autant dire l’entrée de “l’entrée de gamme” Apple… et qu’avec quasiment n’importe quelle autre machine du catalogue actuel, on fera automatiquement mieux!

Conclusion: Comme je l’ai déjà dit plus haut, et je vais le répéter (!), AppleTV me comble à disons… 90%

Il n’y a aucun problème pour en fabriquer du contenu de qualité, l’affichage sur un écran LCD est remarquable, la facilité d’utilisation est à la portée d’un enfant; c’est bien plus facile – et moins risqué – que de les laisser manipuler des Divx ou des cassettes !

La synchronisation WiFi permet de mettre l’appareil hors de portée et de ne pas avoir à le changer de place.

Tous les imports/exports se règlent depuis iTunes, c’est en fin de compte plutôt un “plus” qu’un “moins”.

Quand au prix, si je le compare à celui de mon iPod 5G, il ne m’apparaît pas excessif pour tout ce qu’il a de plus !

Si je ne lui mets que 9/10, c’est à cause de ces petits désagréments :

• le câble HDMI non fourni : à partir du moment où l’appareil trouve sa place près d’un écran, un câble court suffit… et Apple aurait pu en mettre un ! Ne serait-ce que pour permettre de brancher de suite l’appareil, dès la sortie de la boîte.• la capacité utilisable du disque dur (32,84 Go) qui frise le ridicule; ce qui nécessite une gestion un peu fine des contenus, mes réglages autorisant 37 heures de video – à condition de ne rien mettre d’autre ! C’est vrai qu’il y a rarement plus d’une dizaine d’heures de video en attente de visionnage, sinon ça devient une poubelle !

• ça chauffe ! La ventilation serait à revoir, j’ai peur que ça ne fragilise l’appareil.

• absence de bouton d’extinction; même en veille, AppleTV reste chaud; pouvoir l’éteindre me paraitrait intéressant. Pour l’instant, la seule solution est de le débrancher… Je vais (comme je l’avais déjà fait avec un lecteur DVD qui avait le même problème) installer un interrupteur sur le fil d’alimentation – simple, pratique et pas cher !

Configuration système requise

•Téléviseur panoramique (16:9) à définition avancée ou haute définition doté d’une entrée HDMI, DVI ou vidéo composante

• Réseau filaire ou sans fil

• iTunes 7 (disponible en téléchargement gratuit)

• Connexion Internet haut débit

• Ordinateur Mac équipé de Mac OS X 10.3.9 ou version ultérieure

del.icio.us/displayeleven Add to del.icio.us network

Add to Technorati Favorites



2 Responses to “[PROCESS} H264 et/ou MEPG4”

  1. Really good work.. I will take some time and comment on the compilation..you make come back to your blogs again and again

  2. 2 ...

    sorry but i have to take the pictures away… ;D


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: